PHARMACIE DU DOME
2 RUE NOTRE DAME
52130 WASSY
Tél : 03 25 55 34 41
Fax : 03 25 55 79 92
 
Mise à jour : 06 septembre 2017
 
» Commander
Votre Pharmacie
Promotions
Communiquer
Informations
Thèmes Santé
Guides Pratiques
Mon compte
Connexion :         

 
Beauté de la peau : pleins feux sur la photoréjuvénation

Thèmes Santé -> Femme
publié le 12/03/2012

La photoréjuvénation : l'effet bénéfique de la lumière !

Elle a beau être source de vie, nous nous méfions à longueur d’année de la lumière. Avertis que nous sommes des dangers du soleil, du trou de la couche d’ozone, des risques de mélanome.

Mais, apprivoisée à l’aide d’appareils ultra-sophistiqués maniés par de vrais spécialistes, la lumière ne nous veut que du bien. Elle booste le fonctionnement de nos cellules, ralentit les marques du temps, efface tout ce qui est disgracieux : cicatrices, rougeurs, taches, et ôte même définitivement les poils indésirables. Bref elle embellit visage, décolleté, mains et plus généralement notre vie. Fiat lux! (que la lumière soit !).


Qu’est ce que la lumière pulsée ?

Qu’elle soit appelée lumière pulsée, IPL (Intense Pulse Light) ou lampe flash, il s’agit d’un appareil permettant de délivrer une lumière polychromatique, d’un spectre très large en longueurs d’ondes.

Cette lumière divergente qui rayonne comme une ampoule électrique, à 360°, est canalisée au moyen d’un cristal de saphir afin d’obtenir un rayon large mais mono-directionnel. Chaque couleur de lumière, ayant sa propre longueur d’onde possède des propriétés spécifiques. Au praticien donc de choisir longueurs d’ondes, temps d’application, et rythme de répétition des spots lumineux en fonction de l’objectif à atteindre. Enfin, les appareils sont équipés de systèmes de refroidissement, qui empêchent toute chaleur excessive au contact de l’applicateur sur la peau.

Comment se déroule une séance de photoréjuvénation ?

Le docteur Ghislaine Beilin est la première a avoir importé cette méthode de réjuvénation inventée au Massachusetts General Hospital de Boston. Depuis dix ans, elle pratique cette technique et en constate tous les bénéfices. Une séance (qui dure de 40 à 50 minutes) se décompose en passages successifs de lumière de différents spectres.

Lumière jaune pour commencer. Elle agit sur la stimulation de production du collagène, estompe jusqu’à effacer les taches de vieillesse, et, bénéfice non négligeable, tue les bulbes des poils disgracieux poussant sur le visage. À noter: les yeux étant protégés par des coques, cils et sourcils demeurent intacts, bien sûr.

Suit le passage de la lumière verte dont la cible d’absorption est le pigment rouge contenu dans le sang. Elle est donc utilisée pour traiter les rougeurs, la couperose, les cicatrices d’acné, ainsi que les anomalies de pigmentation dues à l'âge.

Dernier passage, celui de la lumière rouge dont la longueur d’onde élevée pénètre jusqu'à l’hypoderme. Elle induit une stimulation des fibroblastes, du collagène. Résultat : l’effet tenseur redrape l’ovale du visage.


Séance de réjuvénation : avant, pendant, après...

Avant le passage des spots lumineux, démaquillage soigneux et application d’une lotion de contact. Entre chaque lumière de différente longueur d’onde : deux minutes.

Pendant la séance de photoréjuvénation : légère sensation de chaleur qui persiste une à deux heures, une fois la séance terminée.

La séance de photoréjuvénation finie, vous pouvez retourner travailler ou aller au restaurant le soir même. Parfois les taches brunes deviennent un peu plus foncées deux ou trois jours avant de disparaître.(Plus elles sont foncées au départ, plus elles foncent temporairement ensuite).

Systématiquement, une séance de photoréjuvénation est suivie d’un passage de 45 secondes de LED (Light Emitting Diode) ou «Gentle Waves». Totalement indolore, cette lumière clignotante double la production de collagène et neutralise les processus radicalaires d’inflammation.

Au bout d’une semaine, les premiers résultats de la photoréjuvénation sont visibles : nouvel éclat, rougeurs et taches atténuées ou disparues, grain de peau affiné, pores resserrés. Si les rides profondes ne sont pas modifiées, ridules et aspect plissé sont estompés.

Pour un effet maximum, comptez trois séances de photoréjuvénation espacées d’un mois chacune. Coût moyen d’une séance : 250 €.

Les conseils de notre spécialiste, le docteur Beilin

Bien choisir son praticien:
La lumière pulsée n’est pas une affaire d’esthéticienne. Vous désirez profiter de cette technique ? Soyez vigilante : n’importe quel médecin peut faire de la médecine esthétique en France, ces actes ne faisant pas l’objet de remboursement, pratiquement aucun contrôle ne s’exerce. Vérifiez donc auprès de l'Ordre des Médecins (www.conseil-national.medecin.fr) la spécialité et les véritables compétences du médecin auquel vous voulez vous adresser. Préférez les médecins membres de l’AFME (Association Française de Médecine morpho-Esthétique et Anti-âge). www.afme.org


•Il ne faut jamais envisager la photoréjuvénation si l’on a une peau noire, ou si l’on est bronzée.
Attendre de préférence l’hiver, puisque l’on ne doit pas s’exposer au soleil après ce traitement à la lumière pulsée. La lumière pulsée ne peut être appliquée sur un tatouage.


•Les marques du vieillissement ne s’arrêtent pas à la limite de votre col roulé ou de votre manteau. Le cou peut (et doit) bénéficier des mêmes avantages, ainsi que le décolleté et les mains.


•Ce traitement de photoréjuvénation peut être réalisé à tout âge, mais est particulièrement recommandé à partir de 40 ans.


•Les ados ayant des cicatrices d’acné apprécient la photoréjuvénation qui resserre les pores et régularise le sébum.


•Vous avez eu très récemment des injections de botox et/ou d’acide hyaluronique : attendez 15 jours avant une séance de lumière pulsée. Si vous envisagez ces injections, attendez également 15 jours après une séance.


•Les résultats de la photoréjuvénation durent environ un an, surtout si l’on prend bien soin d’hydrater sa peau et de se protéger des U.V.

Article publié par Frédérique Lebel pour le magazine Côté Santé le 02/02/2012 - 11:17

Sources : Magazine Côté Santé
e-sante.fr

 Retour...   Imprimer cette page 

 

 

Mentions légales  |  Notice légale  |  Copyright © 2019 - www.pharmattitude.fr  |