PHARMACIE DU DOME
2 RUE NOTRE DAME
52130 WASSY
Tél : 03 25 55 34 41
Fax : 03 25 55 79 92
 
Mise à jour : 06 septembre 2017
 
» Commander
Votre Pharmacie
Promotions
Communiquer
Informations
Thèmes Santé
Guides Pratiques
Mon compte
Connexion :         

 
Mon enfant dort mal… que faire ?

Thèmes Santé -> Enfant
publié le 11/12/2012

Sommeil : chaque enfant a son rythme…

Dès sa naissance, le sommeil de bébé s’organise progressivement autour de la journée de 24 heures. Cette organisation dite circadienne se modifie peu à peu pour devenir, autour de quatre ans, un sommeil semblable à celui de l’adulte.

Ce phénomène d’adaptation est contrôlé par l’horloge interne qui doit régulièrement être re-réglée par des "donneurs de temps" (repas, activités sociales régulières qui rythment la journée, alternance lumière/obscurité) fournis par son environnement.

D’où l’importance, dès les premiers jours, d’aider bébé à distinguer le jour de la nuit grâce à des ambiances lumineuses et sonores différentes.

Au fil du temps, les besoins de sommeil de l’enfant évoluent :

* A la naissance, le bébé a besoin de 18 à 20 heures de sommeil, dont plusieurs périodes de sieste.

* De 6 mois à 1 an, il ne dort plus que 15 heures, avec deux siestes par jour.

* Vers 2 ans, il a besoin de 13 à 14 heures de sommeil, avec une sieste par jour.

* Entre 3 et 5 ans, il dort environ 12 heures, et a progressivement moins besoin de faire une sieste.


Comment repérer les signes de mauvais sommeil ?

Les enfants qui passent de mauvaises nuits sont plus difficiles à éveiller le matin.

Ils sont souvent de mauvaise humeur, ont tendance à s’endormir au cours de la journée ou à rester dans un coin sans jouer avec leurs camarades. Paradoxalement, le mauvais sommeil rend certaines enfants très actifs.

Votre petit bout est une vraie pile électrique ?
Ne paniquez pas tout de suite : certains petits enfants "hyperactifs" sont simplement des enfants fatigués !

Mais si les symptômes d’hyperactivité persistent, malgré un sommeil de qualité, n’hésitez pas à consultez votre pédiatre.

Mauvais sommeil : chassez les mauvaises habitudes

Votre enfant se réveille souvent la nuit ?

Pensez à chercher du côté de certaines "mauvaises habitudes" prises dès ses premiers mois. En effet, lors des premières semaines de vie, il est fréquent que le bébé pleure davantage en fin de journée. Beaucoup de parents trouvent alors des "stratégies" pour calmer et endormir l’enfant : le bercer, le promener en poussette, voire même en voiture.

Si ces manoeuvres apportent un soulagement immédiat, celui-ci est de courte durée : lorsque le bébé se réveille quelques heures plus tard, il se manifestera pour retrouver ce qui l’a aidé à s’endormir plus tôt… Et ces mauvaises habitudes peuvent se prolonger plusieurs années si aucune mesure n’est prise !


Mauvais sommeil : cherchez la cause !

Certains enfants se réveillent parce qu’ils digèrent mal ou ont des douleurs (au ventre, aux oreilles, à la tête) dont il faut déterminer la cause.

Si les réveils sont fréquents et que votre petit semble souffrir ou formule des plaintes répétées, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre : la cause de son mauvais sommeil est peut-être une douleur ou une maladie !

Les jeunes enfants sont aussi susceptibles de se réveiller souvent la nuit lorsqu’ils ont passé une journée difficile ou s’ils sont anxieux. Au moment du coucher, faites-le point avec votre enfant sur la journée écoulée. Et dès qu’il en a la possibilité, encouragez votre enfant à partager ses émotions avec vous.

Les difficultés d’endormissement peuvent être liées à une surexcitation.
Il faut veiller à ne pas pratiquer un sport trop tard dans la journée et à éteindre télévision ou jeux vidéos bien avant le coucher.

 Article publié par Julie Koplowicz, journaliste santé le 10/12/2012  e-sante.fr

Sources : Dr José Groswasser, médecine du sommeil, chef de clinique à l’hôpital universitaire des enfants Reine Fabiola; Société Française de Recherche et de Médecine du Sommeil.

 Retour...   Imprimer cette page 

 

 

Mentions légales  |  Notice légale  |  Copyright © 2018 - www.pharmattitude.fr  |